Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incipit

Welcome ! Bienvenue à ma remise personnelle des oscars et des gérards du cinéma mondial ! Vous trouverez ici des strass, du people, des paillettes, du mousseux, des spots, du bodyguard, mais surtout et par dessus tout : du partage !

Alors dévalez le tapis rouge à toute vitesse et venez lire, apprécier et commenter les critiques cinématographiques de ce blog ! Thank you !

 

 <<Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière.>>

Recherche

Script

"Vous connaissez ma femme ? Elle est belle hein ?" Le chef, RRRrrrr !!!

 

« Ecoute Bernard... J’crois que toi et moi, on a un peu le même problème ; c’est qu’on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c’est oublies qu’t’as aucune chance, vas-y, fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher... " Gilbert, Les bronzés font du ski.

 

  "J’adore l’odeur du Napalm au petit matin " Apocalypse now.

   

"- Vous voulez terminer comme ces poulets ? Vous voulez mourir Bramard ? Décapité, vidé, plumé, c’est ça qu’vous voulez ?
  - Si c’est pour garder mes poules, oui !"OSS 117.

 

"Plutôt que l'amour, que l'argent, que la foi, que la célébrité, que la justice... donnez-moi la vérité" Into the wild.


L'écologie tend à combler le fossé que l'industrie a creusé entre l'homme et les animaux.

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 23:48

J'ai beaucoup apprecié la première partie de la "saga" Che de Steven Soderbergh. Je n'ai pas écrit d'article à son propos, du coup je me rattrape avec le 2ème volet, intitulé Guerilla (le titre du premier étant L'argentin). En plus je vous ai mis les deux bandes annonces à la fin, si c'est pas beau ?

 

Réalisateur : Steven Soderbergh

 

Acteur principal : Benicio del Toro (Che)

 

Acteurs secondaires : Carlos Bardem (Moises Guevara), Demian Bichir (F.Castro), Rubén Ochandiano, etc...


Genre : Biopic


Durée : 2h07


Nationalité : Américain / Espagnol


Sortie : 2009

 

 

               Véritable cours d'histoire latino-américaine de la Guerre Froide, l'oeuvre de Sodenbergh (de plus de 4heures, en 2 volets. A savoir qu'au départ il a été présenté à Cannes dans une version "intégrale" en un seul volet) passionera les amateurs de grandes révolution et de grands noms restés gravés à jamais dans les esprits. Surtout, elle remet le Che a sa véritable place, pas celle "d'îcone des jeunes", mais bien celle de révolutionnaire, de combattant, de guerriero.

 

              Tourné au même moment que le premier volet, et sorti seulement trois semaines plus tard que lui, le deuxième volet est en bien des manières similaires au premier. Tourné principalement à Porto Rico et au Mexique en 90 jours, le film n'a rien d'une aventure a proprement parler. En fait c'est plutôt un périple, car contrairement au premier volet qui comprenait divers rebondissements et renversements de situation, le deuxième ressemble plutôt à une lente et douloureuse descente aux enfers pour Che et ses camarades. Nulle victoire, nul triomphe, et une fin bien loin de la happy end à laquelle peut ressembler celle du premier film. Cette fois-ci dans la jungle Bolivienne pour mener une révolution armée contre la dictature en place, Che n'est plus accompagné de ses amis de Cuba (Castro et les autres), et le dessein de révolution qu'il se faisait a finalement tourné très court. Car finalement lui et son groupe d'environs (à vue de nez) 70 hommes vont petit à petit se séparer, abandonner et se faire décimer jusqu'à la fin, c'est à dire jusqu"à la mort de Che. Et oui je viens de vous spoiler la fin ! Mais en même temps vu que vous êtes tous et toutes ULTRA cultivés, vous n'étiez pas sans savoir que c'est lors de cette révolution en Bolivie que le Che a laissé sa peau, donc finalement je n'ai fait que confirmer vos pensées n'est-ce pas ? (C'est bien ce que je pensais) Che meurt en Bolivie oui, à la fin, et c'est surement pour cela que Soderbergh a choisi de faire tout son deuxième film sur la Révolution qu'il a tenté de mener là-bas. A mon avis, il aurait pu viser plus grand ! Parce qu'au final le film manque de richesse. En élargissant le sujet sur les autres révoltes auxquelles il avait pris part (en Amérique et en Afrique), il aurait eu beaucoup plus de choses à nous raconter, alors que là, juste la Bolivie, hum... ça ne suffit pas à mon goût. Concrètement ça se traduit par des passages à vides de quelques minutes et un caractère historique limité, bien que très grand (mais ça aurait pu l'être encore plus).


             Tous dans ce film est porté vers le réalisme. Les recherches de Soderbergh et de son équipe (ainsi que de B. del Toro) ont duré 7 ans ! Rendez-vous compte, 7 ans pour écrire un film, c'est incroyablement long ! 7 années à parcourir le monde à la recherche de témoignages, d'archives, de photographies. Le résultat est impeccable, en clair : On est dans la jungle avec eux. Rien n'est laissé au hasard, chaque détail est (ou "semble") authentique, ce qui nous renvoi à nouveau à la dimension historique de ce film qui est très importante !

               Techniquement aussi tout est fait pour un rendu des plus réaliste. Le jeu de caméra de Soderbergh (et sa team) est assez exceptionnel je trouve. Si on y fait bien attention, la caméra est toujours niché dans un endroit ou personne n'aurait pensé à la mettre pour filmer la scène. Souvent à moitié derrière un arbre, un rocher, ou filmant certaines parties du corps improbables, cachant fréquement le visage de ceux qui parlent, à force de jouer avec ces tours de passe-passe, Sodenbergh insère véritablement le spectateur dans le film et nous rend ainsi plus sensible à chaque détail (du moins c'est mon ressenti personnel. De plus, pour ce film a été utilisé un nouveau type de caméra (pour l'époque) qui assurait de très bon jeux de lumière et dont Sodenbergh s'est beacoup réjouit, et il déclara a propos de cette appareil : "Découvrir la RED, c'est comme entendre les Beatles pour la première fois ! La RED voit comme moi." Et en effet la "RED" et la façon dont le cinéaste se l'approprie nous font rêver !

               Les acteurs de ce second volets sont très bons, le problème étant plutôt leurs personnages. En effet, contrairement au premier film qui avait son lot de personnages secondaires très attachants, attachants car le cinéaste aura fait un focus de quelques minutes sur chacun d'eux à un moment ou un autre du film, dans ce deuxième film les personnages apparaissent de but en blanc sans aucun introdcution ni développement. On ne sait rien d'eux, on ne les voit guère longtemps à la caméra et vu leur grand nombre il est dur de se souvenir de qui est qui. Finalement le suel moyen qu'on aurait de s'attacher à eux pourrait venir d'une bonne performance d'acteur, ce qui est le cas pour certains, mais les autres personnages passent eux complètement à côté du film.

           L'acteur principal, Benicio del Toro est incroyable dans ce rôle qu'il a mis 7 ans à construire et qu'il incarne à la perfection ! Ce n'est donc pas pour rien s'il a été récompensé à Cannes en 2008 par le prix d'interprétation masculine pour ce dyptique. D'ailleurs plus je vois de film dans lesquels il joue, et plus j'aime cet acteur qui reste encore inconnu du grand public ! Exceptionnel dans Savages (sorti en septembre 2012), délirant dans Snatch (de Guy Ritchie), et que dire de lui dans Usual Suspect sorti 10 ans plus tôt ? Tout dans chacun de ses rôles (souvent assez fous) semble calculé et maitrisé, moi j'adore. Ce rôle est un véritable accomplissement pour lui tant il s'est investit dedans humainement et financièrement (il est aussi producteur du film), et quand on connait l'importance artistique et historique d'un film sur la vie d'un être aussi incroyable que le Che, on ne peut que se lever et applaudir sa performance d'acteur. Bravo.


           Chose à noter également, la quasi absence de musique durant presque tout le film. Alors certains diront que c'est pour accentuer le réalisme en n'ajoutant pas du mélodrame (le terme est bien choisi non ?) avec la musique. Oui, on peut voir ça comme ça. Mon opinion étant plutôt que vu la bande-son des 10 premières minutes, qui est très réussie, le cinéaste aurait pu être plus souple sur la question et insèrer une touche musicale ailleurs qu'au début et à la fin.

            En parlant de la fin, certains ne l'ont pas aimé mais pour ma part je la trouve très belle, et notamment la mort du Che qui visuellement est assez éprouvante, dans le sens où c'est filmé de telle manière qu'on a l'impression de mourir avec lui, chose belle en un sens mais plutôt terrifiante au moment où on le vit, et je considère cela à nouveau comme un véritable tour de force du cinéaste.


Je pense en avoir fini avec ma critique de ce film. J'aurais aimé en faire une aussi sur le premier volet mais je l'ai vu il y a un peu trop longtemps maintenant (1 ou 2 mois) pour être assez précis, désolé, je me rattraperai promis !

COMMENTEZ je vous en prie, c'est gratuit j'vous jure ! Et c'est très plaisant pour moi en plus... Allez à la prochaine !

 

TOTAL (/20) 14
Originalité / Scénario (/5) 2
Acteurs / Interprétation (/5) 4
Message véhiculé / Thèmes / Ambiance (/5)
5
Photographie (décors, images, musique...) (/5)

 3

 

P.S : Avant de remplir ce tableau je pensais mettre un 13/20 au film, mais là je ne voyais pas abbaisser la note sur le moindre critère... Voilà !

Et sachez qu'à vue de nez encore une fois, j'aurais mis un 15 ou 16/20 au premier volet !

 

Bande-annonces :

 

 

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Babou-69 - dans Biopic - Historique
commenter cet article

commentaires