Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incipit

Welcome ! Bienvenue à ma remise personnelle des oscars et des gérards du cinéma mondial ! Vous trouverez ici des strass, du people, des paillettes, du mousseux, des spots, du bodyguard, mais surtout et par dessus tout : du partage !

Alors dévalez le tapis rouge à toute vitesse et venez lire, apprécier et commenter les critiques cinématographiques de ce blog ! Thank you !

 

 <<Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière.>>

Recherche

Script

"Vous connaissez ma femme ? Elle est belle hein ?" Le chef, RRRrrrr !!!

 

« Ecoute Bernard... J’crois que toi et moi, on a un peu le même problème ; c’est qu’on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c’est oublies qu’t’as aucune chance, vas-y, fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher... " Gilbert, Les bronzés font du ski.

 

  "J’adore l’odeur du Napalm au petit matin " Apocalypse now.

   

"- Vous voulez terminer comme ces poulets ? Vous voulez mourir Bramard ? Décapité, vidé, plumé, c’est ça qu’vous voulez ?
  - Si c’est pour garder mes poules, oui !"OSS 117.

 

"Plutôt que l'amour, que l'argent, que la foi, que la célébrité, que la justice... donnez-moi la vérité" Into the wild.


L'écologie tend à combler le fossé que l'industrie a creusé entre l'homme et les animaux.

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 19:17

PORTRAITthe-amazing-spider-man-4-andrew.jpg


THE AMAZING SPIDERMAN


REALISATEUR : Marc WEBB

AVEC : Andrew GARFIELD, Emma STONE, Rhys IFAN, Denis LEARY...

GENRE : Action, fantastique

SORTIE : 2012

DUREE : 2h17

NATIONALITE : Américain

BUDGET : 260 000 000 $

REPLIQUE FAVORITE : "Tu as trouvé mon point faible : la peur des petits couteaux"

 

 

SYNOPSIS :

Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…

 

 

Mon Avis :

 

         Je me suis bien cassé la tête pour vous faire ce design aux couleurs de l'homme araignée, et je ne l'aurais pas fait si le film n'en valait pas la peine, ce qui prouve 2 choses : Que je suis une chèvre en informatique pour que ça m'ai semblé si dur. Et que ce film est bon, à mes yeux bien sur. (Et ça rime en plus, allez hop !)

Et pourtant quand j'ai appris il y a quelques mois qu'un nouveau Spiderman sortait, je peux vous dire que je le sentais mal ! On voyait venir le film d'action bourré d'explosifs et d'effets spéciaux bourrins, bourré de clichés et sans intérêt hormis les dollars gagnés bien entendu (il faut savoir que Sony était sur le point de perdre ses droits cinématographiques sur Spiderman et a donc décidé de faire un quatrième opus pour des raisons purement économiques et juridiques). En plus de cela, il y a eu des tas de changements par rapport à la trilogie précèdentes qui m'ont laissé ...inquiets ! Changement de réalisateur au profit de Marc Webb qui ne compte qu'un seul long-métrage à son actif. Changement d'acteur principal (finalement payant) pour Andrew Garfield, alors que l'ancien, à savoir Tobey Maguire était un héros génial. Et puis ne serait-ce que le titre qui laisse grandement à désirer il faut bien le dire...

Surprise !

Et je dirais même pures calomnies ! The Amazing Spiderman est, et je n'ai pas peur de le dire, encore meilleur que chacun de ceux réalisés par Sam Raimi, juste devant Spiderman 1.   THE-AMAZING-SPIDER-MAN-with-Andrew-Garfield-.jpg

Sa profondeur est plus grande que celle de ses prédecesseurs. On retrouve des scènes déjà vues dans la trilogie de Sam Raimi, comme la morsure de l'araignée, ou la mort d'Oncle Ben, bien sur tournées différement pour les besoins du scénario. Je trouve même l'intrigue autour de l'araignée "principales" plus intéressante que dans le film de 2002 puisqu'elle remonte aux recherches du père de Peter bien longtemps avant, et ne résulte donc pas uniquement du hasard ! C'est aussi Peter lui-même qui s'aventure dans les labos de l'Oscorp Industries à la recherche de la vérité sur son père où il va tomber sur la fameuse araignée et donc en quelque sorte c'est lui-même qui fait le premier pas vers son futur destin de héros, il n'est pas "pris" par le destin contre son gré comme dans le premier opus.

Le film peut-être vu comme une séance de psychanalyse du héros, toujours à la recherche de la vérité sur son père, traumatisé par la mort de son oncle au point de ne justifier ses "arrestations" de criminels que par le fait que ceux-ci ressemblent physiquement à l'assasin de Ben. L'adolescent est torturé par toutes ces questions et ces secrets qui règnent autour de lui depuis toujours. On voit d'ailleurs le désarroi de Tante May et Oncle Ben lorsque Peter trouve l'ancienne valise de son père à la cave, un désarroi qui en dit long, et qui fait remonter à la surface les mystères du passé de Peter. Et la première intrigue, la principale intrigue de Amazing Spiderman ce n'est non pas (à mes yeux) son combat face au Lézard, mais un combat face aux secrets. Un combat qu'il ne gagne pas, car à la fin du film les mystère sur son père restent complets (Un Amazing Spiderman 2 ? ;)), et en plus afin d'oter le voile sur les secrets de son père, Peter a lui même crée ses propres secrets, ainsi c'est un cercle vicieux qui n'a pas encore pris fin au moment du générique...

Le personnage de Peter Parker reste celui que nous connaissions déjà : étudiants brillant, réservé et attaché à sa famille, timide avec la fille qu'il aime secrètement, et photographe durant son temps libre. Néanmoins Andrew Garfield à qui se rôle tenait particulièrement à coeur, a voulu donné une nouvelle approche au personnage. Il parait plus sur de lui, et moins calme que celui joué par Tobey Maguire. Totalement paumé quand il découvre ses pouvoirs, il ne va pas tout de suite essayer de les tester au maximum de ses possibilités, mais va d'abord essayer de vivre avec, et de comprendre d'où ils viennent. Il y a donc une quête intellectuelle avant même la quête héroique, ce qui est bien représentatif du film qui est plus axé sur le psychologique que sur l'action.

             A. Garfield nous joue ici une prestation remarquable qui s'inscrit dans la lignée de ses autres prestations remarquables, notamment dans l'excellent film de David Fincher : The Social Network, où il incarne le rôle compliqué de l'ami trahi de Mark Zuckerberg (créateur de Facebook). Habile dans ses cascades et impeccable dans son jeu d'acteur, ce film sera surement pour lui un véritable tremplin, du moins je l'espère.

Emma Stone joue la petite amie de Peter Parker, qui n'est plus Mary Jane Watson mais Gwen Stacy, fille de policier et scientifique brillante (personnage existant dans la BD). Il est dur de reprendre ce rôle après Kirsten Durst qui a apporté tant de fraicheur dans les trois premiers Spiderman ! Mais le rôle de Gwen Stacy est plus important que ne l'était celui de Mary Jane, car elle prend part au combat de Peter contre son ennemi. Elle n'a donc pas uniquement un rôle "esthétique" puisqu'elle a aussi un impact concret sur le film. E.Stone s'en sort à merveille, elle est pétillante et l'approche entre son personnage et celui de Peter est menée d'une main de maitre par le scénariste.

             Pour ce qui est du méchant en revanche, il est à oublier au plus vite ! Le dr. Curt Connors, incarné par Rhys Ifan, est un scientifique à la Oscorp Industries (ça ne vous rappelle pas quelque chose ?...) qui décide de s'injecter lui-même un produit (si je l'ai sur le bout de la langue !...) ce qui va avoir des répercussions à la fois sur son physique et sur son aggressivité... Mais oui bien sur il s'agit du bouffon vert !!!... Non. C'est l'Homme Lézard. Oui sa création est la réplique exacte de celle du bouffon vert de Norman Osborne, mais non c'est l'homme lézard donc c'est pas pareil... On nous a bien pris pour des c** là quand même. En plus sa mise en pixel est lamentable et ses intentions ridicules. Donc Stop ! On l'oublie. C'est d'ailleurs le seul vrai point noir que je trouve à ce reboot.

 

Passons maintenant à la réalisation. Elle est impressionante. Marc Webb a bien compris qu'on ne fait pas un bon Spiderman sans une grande créativité ! Et la créativité est là, les jeux de caméras sont affolants, les prises de vues innatendues, et bien que je n'ai pas vu le film en 3D, on sent que Webb sait comment nous en mettre plein la vue. Du comique également dans la réalisation, comme la scène dans une bibliothèque où Spiderman se bat contre son homologue reptilien avec pour fond sonore de la musique classique que le vieux documentaliste est en train d'écouter, n'entendant pas que derrière lui est mis à sac son lieu de travail. Une réalisation enfin qui sait mettre en valeur les atouts d'un film comme Spiderman. Car Spiderman dans notre imaginaire à tous, c'est cette être bleu et rouge qui file de toile en toile entre les grattes-ciel des Manhattan. Et Webb joue beaucoup là dessus, il nous fait rêver, il nous montre ce qu'on veut voir et mine de rien ça fait son petit effet.

 

Ce reboot d'un des plus grands Marvel de tout les temps est donc une véritable réussite, orchestrée d'une main de maitre par son réalisateur, et portée à son apogée par les interprètes.

 

Merci d'avoir lu cette critique. ;)

Originalité/scénario                                                                4.5/5
Acteurs/Interprétation 4/5
Message véhiculé/Thèmes 5/5
Décors/Musiques/Images/Effets spéciaux

4.5/5

Total 18/20

 

 

 



En bonus une petite image sympa du tournage ! ça fait bizarre...

the-amazing-spider-man-star-andrew-garfield-300x288.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Babou-69 - dans Action - Aventure
commenter cet article

commentaires

Une Poule 13/07/2012 23:46


SPIDERMAN, MEC. JUSTE SPIDERMAN. RIEN QUE DE SAVOIR QUE C'EST UN NOUVEAU FILM SUR L'HOMME ARAIGNEE, T'ES OBLIGE D'AIMER!


 


/ mode fangirl de spiderman off


 


Erm. Pardonnez mon débordement. Mais bon, c'est pas tout les jours que mon super-héros préféré nous refait un passage réussit au cinéma (même si j'avais beaucoup aimé la trilogie "originale").


J'approuve la plupart de ta critique, the Amazing Spiderman a été une trés bonne surprise pour moi aussi (même si en fan du comics, j'ai été un peu déçu par certains aspects négligés, mais bon,
faut pas trop en demander x3)