Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Incipit

Welcome ! Bienvenue à ma remise personnelle des oscars et des gérards du cinéma mondial ! Vous trouverez ici des strass, du people, des paillettes, du mousseux, des spots, du bodyguard, mais surtout et par dessus tout : du partage !

Alors dévalez le tapis rouge à toute vitesse et venez lire, apprécier et commenter les critiques cinématographiques de ce blog ! Thank you !

 

 <<Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière.>>

Recherche

Script

"Vous connaissez ma femme ? Elle est belle hein ?" Le chef, RRRrrrr !!!

 

« Ecoute Bernard... J’crois que toi et moi, on a un peu le même problème ; c’est qu’on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c’est oublies qu’t’as aucune chance, vas-y, fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher... " Gilbert, Les bronzés font du ski.

 

  "J’adore l’odeur du Napalm au petit matin " Apocalypse now.

   

"- Vous voulez terminer comme ces poulets ? Vous voulez mourir Bramard ? Décapité, vidé, plumé, c’est ça qu’vous voulez ?
  - Si c’est pour garder mes poules, oui !"OSS 117.

 

"Plutôt que l'amour, que l'argent, que la foi, que la célébrité, que la justice... donnez-moi la vérité" Into the wild.


L'écologie tend à combler le fossé que l'industrie a creusé entre l'homme et les animaux.

Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 19:03

Petit article sur un véritable coup de coeur ! Alors oui je sais on m'a récement reproché de ne faire des articles que sur des films que j'aimais et pas sur ceux que je n'aime pas, mais ça tient simplement au hasard puisque presque tout les films que je critique je ne les vois que pour la première fois, il y a donc une chance sur deux que ça me plaise... Et pour l'instant j'ai plus de bonnes que de mauvaises surprises oui !

Une-drole-d-histoire.jpg

 

Une drole d'histoire (It's kind of a funny story) :

Fiche technique :

Réalisateur : Ryan Fleck & Anna Boden.

Avec :  Keir Gilchrist , Zach Galifianakis, Emma Roberts...

Durée : 1h41.

Genre : Comédie dramatique.

Année de sortie : 2010.

Nationalité : Américain.

 

Bande annonce : http://www.youtube.com/watch?v=lwjG1w8dLRQ

 

Synopsis :

Craig, un adolescent de 16 ans comme les autres, a des pensées suicidaires. C'est un peu la faute de ses parents, qui l'encouragent à s'inscrire à une école d'été, et de son meilleur ami est en couple avec celle qu'il aime. Il se rend lui-même à l'hôpital psychiatrique, où il est interné avec d'autres malades, dont Bob, un patient mystérieux qui a plusieurs secrets. Il rencontre aussi Noelle, une adolescente suicidaire avec qui il se lie d'amitié, et Muqtada, son co-chambreur, qui n'a pas quitté la pièce depuis des semaines. Avec l'aide des intervenants de l'hôpital, Craig va s'ouvrir à son côté artistique.

 

Critique personnel du film :

"Tiens un film avec Zach galftgnhztitstghti-machin ! Il m'a bien fait délirer dans Date Limite et Very Bad Trip, alors pourquoi pas télécharger ce film.... légalement bien sur !" : Voilà comment tout a commencé. Et je vais maintenant parachever cette aventure, cette quête, cette épopée, par cet article que je nommerai... L'Odyssée !!!.. Original non ? Bref un peu de sérieux sinon on est pas sorti de l'auberge !

Le film raconte donc l'histoire de Craig (Keir Gilchrist, celui à gauche sur la photo), un adolescent anxieux et introverti qui décide de son plein gré d'aller dans un hopital psychiatrique lorsqu'il commence à avoir des pensées suicidaires. Il y restera une semaine durant lesquelles il se liera d'amitié avec Bobby (Zach "machin", à droite sur la photo) et d'autres qui sont notifiés dans le synopsis juste au-dessus. Cela jusqu'au jour où il...... Non vous croyez tout de même pas que je vais vous raconter la fin ? ;)

Bref l'idée peut paraitre plutôt banale, "combien de film ont déjà été tournés sur le thème des hopitaux psychiatriques ?" me direz-vous. A cela je vous répondrai que les thèmes principaux de cette oeuvre ne sont pas ceux de la psychiatrie et des malades mentaux, mais ceux de l'adolescence, du mal-être et de la motivation de vie.... "Ouai bof ce n'est pas plus interessant" me martelerez vous encore. Ce à quoi je répondrai que si, ce film est interessant. Pour plusieurs raisons :

- Deux acteurs principaux, "Zach-machin" et "Keir-truc" très bons, surtout le second dans ls scènes où il doit faire le mec géné (donc les 3/4 de ses scènes quoi).

- Un comique bien dosé, pas lourd du tout. On aurait pu s'attendre au contraire vu que ça se passe dans un hopital psychiatrique.

- Une histoire d'amour teintée de philosophie.

- Des personnages attachants, drôles. Chacun s'identifiera à l'un ou l'autre des personnages (en général au personnage principal je pense..)

- Une philosophie tout au long de l'hisoire qui mine le moral et le ravive tour à tour, bref un film à émotions.

 

Les défauts :

- Une histoire d'amour pas très réaliste. Trouver l'âme-soeur dans un hopital psy à 16 ans c'est peu commun...

- Des personnages secondaires carricaturés : Il y a le beau-gosse, la bombasse, la sensible, etc...

 

Mais les avantages l'emportent facilement sur les défauts et font de ce film une subtile comédie dramatique à voir et revoir, et qui donne vraiment la pêche !

 

Si vous avez vu ce film ou que vous souhaitez le voir pour telle ou telle raison, lachez un p'tit com' on n'vous en voudra pas, bien au contraire ! ;)

 

P.S : C'est un très petit article je sais, mais je n'ai décidé de faire un article qu'après l'avoir vu et donc je n'ai pas pris de notes durant le visionnage, Voilà voilà.

 

 

 

Repost 0
Published by fautlevoirpourlecroire - dans Drame - Romantique
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 16:16
Eh oui eh oui, 2 articles en 2 jours je vous gate mes enfants.. Enfin moi je ne me gate pas, c'est que tout de même c'est du boulot tout ça... Bon ok en fait j'adore ça alors pourquoi m'en priver ? Surtout quand ça me permet de découvrir des films aussi biens que celui dont je vais vous parler ! ;)

Fiche technique :

Réalisateur : Jonathan Demme

Avec : Tom Hanks (oscarisé à cette occasion), Denzel Washington, Anna Deavere Smith, Antonio Banderas...

Durée : 1H59

Genre : Drame

Nationalité : Américain

Sortie : 9 Mars 1994

 

Synopsis : Andrew Beckett, brillant avocat, est appelé à une carriere fulgurante. Adulé par son milieu, rien ne semble pouvoir ralentir son ascension. Mais, le jour où ses associés apprennent qu'Andrew est atteint du sida, ils n'hésitent pas à pretexter une faute professionnelle pour justifier son renvoi. Andrew décide de ne pas se laisser faire et attaque le cabinet pour licenciement abusif.

 

Critique personnelle :

 

J.Demme, déjà connu au moment de la sortie du film pour avoir été le réalisateur du silence des agneaux, "s'attaque" avec ce film aux thèmes de l'homosexualité et du SIDA. L'histoire se déroule en 1984, Tom hanks joue le rôle principal, celui d'Andrew Becketts, avocat homosexuel atteint du VIH, qui se fait virer par ses employeurs à cause de sa maladie justement. Des thèmes bien difficiles et tabous (encore plus à l'époque) auxquels le film se livre sans aucune retenue, ne cachant rien des discriminations subits ni des soutiens offerts.

Tous les aspects de la vie des Sidateux sont passé en revue pour que l'on puisse vraiment se représenter ce que vit une personne atteinte de cette maladie, nous nous immergeons dans la vie professionnelle, privée, et familiale d'un homosexuel malade, voyant ainsi de l'intérieur ce que l'on ne fait qu'entrevoir de l'extérieur d'habitude.

La discrimination anti-gay/ anti-sidateux est expliquée clairement par un personnage lui-même anti-gay (au début) ainsi on comprend mieux les raisons de ce dégout qui n'a pas lieu d'être.

Ce que j'ai trouvé vraiment bon dans ce film c'est que l'on ne tombe pas dans le pathétique avec des scènes façon Titanic qui ne sont faites que pour te faire pleurer à chaude larme. Les scènes restent toujours réalistes et si à la fin on a envie de pleurer ce n'est pas parce que l'équipe technique a sorti les violons pendant que Rose et Jack meurent d'amour dans l'eau de l'Atlantique Nord <3 (ok je laisse Titanic tranquille), mais bien parce que la sincérité du film et l'attachement que créent les personnages vous mette petit à petit à fleur de peau, et les scènes effrayantes de réalisme vous plonge dans...... Ben non j'ai pas pleuré ! U_u  Bref passons le coté dramatique vous aurez compris que c'est très beau.

J'aime aussi beaucoup la façon dont le film est filmé, avec énormément de gros plans sur les visages des personnages, qui ajoutent encore à la merveilleuse... Grandiose... EXCEPTIONNELLE interprétation de Tom Hanks !! Il est vraiment magique dans ce film, avec toujours le souci du détail qu'on lui reconnait quand il s'agit d'exprimer des émotions indescriptibles (cf la scène où il écoute de la musique classique qui le met en trans'). A lui tout seul il fait passer ce film de "Très bon" à "Chef d'oeuvre". Et ce n'est pas étonnant s'il reçu l'oscar pour ce film, et encore cle même oscar pour Forrest Gump l'année suivante (prouesse jamais égalée).

 

S'il fallait trouver un bémol je dirais que par moment on retombe dans le style "film américain des années 60/70" avec l'image de la "grande et belle amérique" avec d'un coté la gentille famille moyenne et de l'autre les méchants patrons.... Mais là vraiment j'éxagère à fond pour trouver un argument négatif donc oublié ce que je viens d'écrire !

 

Repost 0
Published by fautlevoirpourlecroire - dans Drame - Romantique
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 17:20
Fiche technique
Réalisateur : Pierre Schoeller
  • Avec Olivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman plus  
  • Genre : Drame 
  • Nationalité : Français 
  • Date de sortie : 26 octobre 2011
  • Durée : 1h52

 19796503_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110816_015804.jpg

Synopsis : Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean est réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n’a pas le choix. Ainsi commence l’odyssée d’un homme d’Etat dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique… Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre. A quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ? Jusqu’où tiendront-ils, dans un Etat qui dévore ceux qui le servent ?

 

Vous aurez peut-etre reconnu que c'est le fameux film qui a crée la surprise au César 2012 en remportant 3 César pour 11 nominations, alors que le film n'avait enregistré que 400 000 entrées dans les cinémas français lors de sa sortie.

 

Le film démarre de manière assez étrange par une scène qui est en fait un rêve ... Plutôt obscène il faut le dire, et qui a le don de surprendre. Néanmoins le début du film n'est pas très attrayant, on confond les personnages sans s'identifier à aucun d'eux réellement, donc on imagine que un tel est le héros alors que pas du tout, on essaye de suivre l'histoire tant bien que mal, Et là seulement tout prend du sens !

Une fois passé ce début de film un peu brouillon, une fois qu'on a bien réussit à mettre chaque personnage à sa place dans la hiérarchie politique, là seulement on se met à apprécier ce film ! Le personnage principal, c'est à dire un ministre des transports, devient la source principale d'interêt de ce film du fait d'une personnalité qui apparait de plus en plus surprenante au fil du film; ce qui est en partie du au très bon jeu de Olivier Gourmet auquel on s'identifie petit à petit, puisque bien qu'il soit ministre, il est issu due la classe populaire, et on le voit régulièrement dans des circonstances qui nous font le voir plus comme un homme qu'un politique (on le voit au lit avec sa femme (je vous passe les détails), on le voit bourré, on le voit même aux toilettes.)

Cependant le visionnage de ce film nécessite plus que de simples notions de politiques (que je n'ai pas vraisemblablement ^^'), ce qui gâche pas mal l'intrigue puisque le spectateur ne comprend pas toujours les dialogues qui se font, ni le vocabulaire employé, et donc ne reçoit pas les mêmes émotions que le personnage lorsqu'il s'extasie comme lorsqu'il est déçu. Les idées se mélangent et on finit par ne plus s'interesser à l'histoire du film mais uniquement aux personnages.

 

Pour finir sur une note positive comme d'habitude, l'ambiance générale est bien menée, on se sent vraiment dans les "coulisse de l'Etat", certaines scènes sont vraiment peu banales, et ajoutez à cela une fin inattendue (je vous laisse en juger en le regardant).

 

Petites vidéos pour rappeler la présence de Michel Blanc dans ce film (il a reçu pour cela le césar du meilleur acteur dans un second rôle), Flash Back !! -->

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=UBQfpdippMw

 

 

 

Repost 0
Published by fautlevoirpourlecroire - dans Drame - Romantique
commenter cet article